lire l'article biographie

La Dre Vivien Brown est vice-présidente, affaires médicales et elle est reconnue comme étant un chef de file dans son domaine en tant que médecin de famille d’exception, en plus de faire figure de pionnière en matière de sensibilisation des enjeux de santé des femmes à l’échelle nationale et internationale. Elle a été nommée Médecin de l’année en 2012 par l’Ontario College of Family Physicians. La Dre Brown a mis sur pied et dirige une initiative stratégique chez Medisys qui vise à promouvoir la santé des femmes.

Hide

Est-ce que Zika prend une bouchée de vos projets de voyage?

Dr. Jay Keystone lire la biographie

Dr Jay Keystone C.M. est le directeur de la clinique santé voyage de Toronto, un professeur au département de médecine à l’Université de Toronto. De plus, il est médecin spécialisé en santé voyage reconnu mondialement et expert en ce qui concerne les maladies tropicales et infectieuses. Son travail lui a mérité d’être récipiendaire de l’Ordre du Canada en 2015

Fermer

Dr Jay Keystone, directeur de la santé de voyage chez Medisys, répond à vos interrogations au sujet de Zika et les risques associés aux voyages au sud de la frontière cet hiver.
Q : Y a-t-il un risque de contracter le virus Zika en Floride?
R: Oui, il y a un risque associé à Zika en Floride.

Q : Quelles sont les régions en Floride où les risques sont plus élevés?
R: La région la plus à risque de la Floride (au moment de la publication de cet article) est une zone de 1 mile carré du quartier de Wynwood à Miami et une section de 4,5 miles carrés de Miami Beach. Cela dit, l’état de Floride est toujours associé à un risque de Zika; les moustiques ne respectent pas les limites linéaires.

Q : Dois-je reporter ou annuler mon voyage en Floride cette année?
R: Si vous n’êtes pas enceinte et ne planifiez pas une grossesse dans les 2 prochains mois, il n’y a aucune raison d’annuler votre voyage en Floride. Si vous voyagez avec un partenaire masculin qui développe une infection Zika symptomatique, il est fortement recommandé d’attendre 6 mois avant d’essayer de devenir enceinte.

Q : Je vais en Floride, comment puis-je me protéger contre Zika?
R: L’infection par le virus Zika peut être prévenue en évitant d’être piqué par le moustique Aedes, dont le moment le plus à risque est le matin et en fin d’après-midi. Les insectifuges contenant du DEET (25-30 %) et du Picaridin (20 %) sont efficaces jusqu’à 12 heures et sont sans danger pour les femmes enceintes et les enfants de plus de deux mois. Chez les enfants âgés de plus de 2 mois, ces produits répulsifs sont sûrs, mais doivent être utilisés avec parcimonie (c’est-à-dire ne pas s’en immerger). Les chemises à manches longues et les pantalons peuvent aussi être utiles, si le temps le permet, surtout si vous allez faire des activités en plein air tôt le matin et en fin d’après-midi. Les chambres avec moustiquaire et la climatisation sont utiles. Les voyageurs dans les centres de villégiature sont susceptibles d’être mieux protégés en raison de la pulvérisation locale d’insecticide (ce qui devrait être confirmé en communiquant directement avec la station).

Q : Je ne vais pas en voyage en Floride moi-même, mais je suis en contact étroit avec quelqu’un qui a ou qui va voyager en Floride. Quel est mon risque?
R: Récemment, il y a eu quelques inquiétudes sur la transmission non-moustique de Zika, en particulier la transmission par les fluides corporels. Les femmes enceintes doivent éviter les contacts avec des personnes infectées par le virus Zika ou qui se sont rendus dans une zone endémique ET qui signalent des symptômes compatibles avec la maladie du virus Zika (y compris un début aigu de fièvre, une éruption maculopapulaire, une arthralgie et une conjonctivite). Les tentatives pour concevoir un enfant doivent attendre au moins huit semaines après avoir été en contact étroit avec des individus qui sont infectés par le virus Zika ou qui ont eu une exposition potentielle et des symptômes. Puisque la transmission de mâle à femelle a été documentée, pour une femme dont le partenaire a eu une exposition potentielle à Zika incluant prendre soin de cette personne ou être en contact étroit avec un membre de famille ou un être aimé qui a été infecté par le Zika ou qui présente avec des symptômes cohérents avec le Zika, l’abstinence ou les préservatifs devraient être utilisés pendant au moins six mois avant d’essayer de concevoir.

Q : Quel est le danger de Zika pendant la grossesse?
R : Des infections à virus Zika ont été confirmées chez un certain nombre de nourrissons nés avec une microcéphalie au Brésil. Le délai et la localisation géographique des rapports des nourrissons atteints de microcéphalie ont coïncidé avec le déclenchement des infections par le virus Zika au Brésil. La microcéphalie peut être diagnostiquée au cours de la grossesse par échographie, plus facilement tard dans le deuxième trimestre de la grossesse ou au début du troisième.

Q : J’ai récemment voyagé dans une région où Zika est présent, et maintenant je suis enceinte, que dois-je faire?
R : Les femmes enceintes ayant des antécédents de voyage dans une région à risque pour la transmission du virus Zika et qui signalent des symptômes compatibles avec la maladie du virus Zika (y compris un début aigu de fièvre, une éruption maculopapulaire, une arthralgie et une conjonctivite) pendant leur voyage ou deux semaines après devraient être testées. Les femmes enceintes ayant des antécédents de voyage dans une région à risque pour le virus Zika et qui ont des résultats échographiques de la microcéphalie fœtale ou des calcifications intracrâniennes devraient également être testées pour l’infection par le virus Zika. Les femmes qui se sont rendues dans une zone endémique et qui n’ont pas de symptômes d’infection par Zika devraient informer leur obstétricien ou leur sage-femme du voyage afin que leur grossesse puisse être suivie de près par échographie fœtale.

Q : En dehors des risques pour le fœtus, quels sont les dangers de Zika?
R : Le syndrome Guillain Barre, une affection neurologique rare associée à une infection par Zika, est toujours un risque dans les régions endémiques de Zika.

Q : Je suis enceinte ou j’essaie de tomber enceinte et je ne peux pas éviter de voyager à un endroit où Zika est présent, que dois-je faire?
R : Le risque le plus élevé pour le fœtus est pendant les 24 premières semaines de grossesse, en particulier les 12 premières. Les femmes enceintes doivent éviter de se déplacer dans les zones où le virus Zika est présent mais dans le cas où les plans de voyage ne peuvent être modifiés, des mesures consciencieuses de protection contre les insectes devraient être utilisées.

Q : Y a-t-il un risque de contracter Zika dans les Caraïbes?
R: Oui. La transmission par les moustiques du virus Zika a été signalée dans l’ensemble des Caraïbes. Il n’y a aucune garantie que n’importe quel endroit dans les Caraïbes soit sans risque. Si vous êtes enceinte ou que vous planifiez une grossesse dans les 2 prochains mois ou si vous voulez un risque nul, voyagez plutôt dans des zones qui sont connues comme n’ayant pas de virus Zika.

Q : Où puis-je trouver une liste à jour sur les zones où la transmission du virus Zika est active?
R: Les centres de contrôle et de prévention des maladies maintiennent une liste à jour de tous les pays et territoires à l’échelle mondiale avec la transmission active du virus Zika.

Q : Je suis enceinte, où pourrais-je voyager pour éviter le Zika?
R: Il existe de nombreuses destinations ensoleillées aux États-Unis et dans le monde où les cas de transmission locale de Zika n’ont pas été signalés. Quelques exemples d’alternatives à la Floride (à la date de publication de cet article) comprennent: Arizona, San Diego, Caroline du Sud et Hawaii.

Q : À quel moment est-il sûr de commencer à essayer de tomber enceinte après le retour d’une destination où le Zika est présent?
R: Étant donné que le virus ne peut être transmis au fœtus que pendant la première semaine de la maladie et compte tenu de la période d’incubation, les tentatives de concevoir un enfant doivent attendre au moins 8 semaines après avoir quitté une zone endémique pour une femme voyageant seule sans partenaire, qui a eu une exposition potentielle. Puisque la transmission de mâle à femelle a été documentée, pour une femme dont le partenaire a eu une exposition potentielle au virus Zika, l’abstinence ou les condoms devraient être employés pendant au moins six mois après le retour d’une zone endémique. Aucune future grossesse ne sera touchée après qu’une femme, enceinte ou non, ait été infectée par le virus.

Q : Puis-je  être vacciné pour me protéger de Zika?
R: Non. Il n’y a pas de vaccin disponible actuellement contre Zika.

Q: Qu’est-ce que le virus Zika et comment est-il transmis?
R: Le virus Zika est un flavivirus lié à la fièvre jaune, au virus du Nil occidental, à la dengue et à l’encéphalite japonaise. Il s’agit d’un virus transmis par les moustiques, principalement par le moustique Aedes aegypti. Le virus Zika est transmis par la piqûre du moustique Aedes. Un certain nombre de rapports ont commencé à émerger de femmes infectées par le biais de rapports sexuels avec des hommes infectés lors d’un voyage récent dans une zone endémique.

Q : Comment puis-je savoir si j’ai contracté le Zika?
R : Seulement 20 % des personnes infectées par le virus Zika deviennent symptomatiques. Les signes cliniques caractéristiques incluent un début aigu de fièvre, une éruption maculopapulaire, une arthralgie, une myalgie et une conjonctivite. La maladie clinique est généralement légère, avec des symptômes de plusieurs jours à une semaine.

Q : Comment puis-je me faire tester pour Zika?
R : L’infection par le virus Zika peut être confirmée par des tests ADN (RT-PCR) sur des échantillons de sérum collectés dans la première semaine de la maladie. Les anticorps anti-Zika ne se développent pas au moins quatre jours après le début de la maladie aiguë. Les anticorps contre le virus Zika peuvent persister dans le corps pendant de nombreuses années.

 Q : Si je suis infecté par Zika, quel est le traitement?
R : Le traitement peut inclure le repos, du liquide, l’utilisation de médicaments contre la douleur et de médicaments pour réduire la fièvre. Cependant, comme la dengue et le virus Zika circulent souvent dans les mêmes zones et présentent des symptômes similaires, il faut éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ASA (Aspirine), l’ibuprofène (Advil) et le naproxène (Naprosyn), car il y a un risque accru d’hémorragie chez les patients atteints de dengue. Les femmes enceintes qui ont de la fièvre devraient être traitées avec de l’acétaminophène (Tylenol).


Dr Jay Keystone C.M. est le directeur de la clinique santé voyage de Toronto, un professeur au département de médecine à l’Université de Toronto. De plus, il est médecin spécialisé en santé voyage reconnu mondialement et expert en ce qui concerne les maladies tropicales et infectieuses. Son travail lui a mérité d’être récipiendaire de l’Ordre du Canada en 2015

 

 

Other articles you might like

 

 

 

 

Prenez le contrôle de votre futur

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Send this to friend