lire l'article biographie

La Dre Vivien Brown est vice-présidente, affaires médicales et elle est reconnue comme étant un chef de file dans son domaine en tant que médecin de famille d’exception, en plus de faire figure de pionnière en matière de sensibilisation des enjeux de santé des femmes à l’échelle nationale et internationale. Elle a été nommée Médecin de l’année en 2012 par l’Ontario College of Family Physicians. La Dre Brown a mis sur pied et dirige une initiative stratégique chez Medisys qui vise à promouvoir la santé des femmes.

Hide

Menu retour au travail qui augmente les capacités intellectuelles

Leslie Beck, RD lire la biographie

Copyright © Leslie Beck, 2015.


Leslie Beck, une nutritionniste, est l’auteur de 12 livres best-seller sur la nutrition et la santé. Elle écrit une chronique hebdomadaire dans le Globe and Mail et est une collaboratrice régulière de CTV News. Basée à la clinique Medisys à Toronto, Leslie propose un coaching individuel sur l’alimentation, des menus personnalisés et des recommandations en s’appuyant sur des faits au sujet de l’utilisation de suppléments nutritionnels.www.lesliebeck.com.

Fermer

Bientôt, les enfants reprendront le chemin de l’école et les travailleurs, comme plusieurs d’entre vous, leur horaire de travail normal. Vous vous demandez comment raviver les facultés de votre cerveau? La réponse se trouve peut-être dans votre réfrigérateur.

Les scientifiques constatent que les bons aliments, consommés aux bons moments, peuvent accroître la concentration, favoriser la motivation, améliorer la mémoire et même protéger contre le déclin du cerveau lié au vieillissement.

Des glucides aux acides gras oméga-3, en passant par les bleuets et les épinards, des études suggèrent qu’il est avantageux d’ajouter les aliments et éléments nutritifs suivants, qui favorisent la santé du cerveau, à son menu d’automne.

Petit-déjeuner

Les enfants qui sautent le petit-déjeuner sont plus lents, moins attentifs et moins énergiques le matin que leurs amis qui prennent leur petit-déjeuner. Chez les adultes, prendre le petit-déjeuner améliore l’humeur et la mémoire, et donne de l’énergie.

Les aliments consommés au petit-déjeuner, comme les céréales, le pain grillé et les fruits, élèvent le taux de glucose dans le sang, alimentant le cerveau après une nuit de jeûne. Le glucose sert aussi à produire de l’acétylcholine, une substance chimique fabriquée par le cerveau qui est associée à la mémoire.

Au petit-déjeuner, choisissez des aliments qui libèrent du glucose de façon lente et soutenue (c.-à-d. des aliments à faible indice glycémique), comme l’avoine épointée ou à gros flocons, les céréales de son à 100 %, le pain à grains entiers, le yogourt, le lait, les boissons de soya, les pommes, les oranges, les pamplemousses, les petits fruits, les raisins, les poires, les noix et les graines.

Petits fruits

Les petits fruits sont riches en polyphénols, des agents phytochimiques qui protègent les cellules du cerveau en luttant contre les dommages causés par les radicaux libres, en réduisant l’inflammation et en supprimant les protéines toxiques qui s’accumulent avec l’âge. Les bleuets et les fraises semblent être les petits fruits les plus favorables à la santé du cerveau.

Parmi les autres fruits riches en polyphénols, il y a les baies d’açaï, les mûres, les cerises, les canneberges, les prunes, les graines de grenade, les pruneaux, les framboises, ainsi que le raisin rouge et mauve. Lorsque les petits fruits frais sont hors saison, incorporez des petits fruits surgelés et séchés à votre alimentation.

Noix

Des études ont démontré qu’une alimentation riche en noix – l’équivalent de 1 once ou 14 moitiés de noix – peut renverser les déficits moteurs et cognitifs liés au vieillissement chez les rats.

On croit que les polyphénols présents dans les noix protègent le cerveau, en neutralisant les radicaux libres et en favorisant la communication entre les cellules. Tout comme les petits fruits, les noix activent la fonction de « nettoyage » du cerveau qui permet d’éliminer les protéines endommagées.

Légumes-feuilles

Il est prouvé que la consommation quotidienne de légumes-feuilles, comme le chou frisé, la roquette, la bette à carde, le chou vert, le rapini, la laitue romaine et les épinards, ralentit le déclin cognitif chez les adultes plus âgés.

Les chercheurs estiment que les légumes-feuilles tirent leur effet protecteur de la vitamine E, un antioxydant qui protège les cellules du cerveau contre le stress oxydatif et l’inflammation.

Consommez au moins une portion (½ tasse de légumes-feuilles cuits ou 1 tasse de légumes-feuilles en salade) tous les jours.  Cuits, les légumes-feuilles contiennent plus d’antioxydants que crus.

Acides gras oméga-3

Consommez des poissons gras, comme le saumon, la truite, l’omble chevalier, le hareng et la sardine, deux fois par semaine pour accroître votre apport en DHA (acide docosahexaénoïque), le type d’acide gras oméga-3 dominant dans le cerveau. Le DHA préserve la souplesse de la membrane des cellules du cerveau afin que les messages associés à la mémoire puissent circuler facilement entre les cellules.

On croit aussi que le DHA prévient l’accumulation de la protéine bêta-amyloïde qui peut nuire à la communication entre les cellules du cerveau. Des études ont également permis de montrer que l’augmentation de l’apport en DHA peut améliorer la mémoire chez les adultes en bonne santé.

Si vous n’aimez pas le poisson ou que vous en consommez rarement, vous pouvez absorber l’huile de poisson sous forme liquide ou de capsules. Sachez cependant que les capsules d’huile de foie de poisson ne sont généralement pas une bonne source d’acides gras oméga-3. La consommation à long terme d’huile de foie de poisson peut provoquer la toxicité en raison des grandes quantités de vitamine A qu’elle contient.

Graisses non saturées

Limitez votre consommation d’aliments riches en gras saturés (d’origine animale), comme le beurre, la crème, le fromage et les viandes grasses. Une consommation élevée de graisses saturées aggrave le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Préparez vos aliments avec des graisses non saturées, comme l’huile d’olive, de canola, d’arachide ou de pépins de raisin. Pour accroître votre consommation de matières grasses monoinsaturées, consommez des amandes, des noix de cajou, des noisettes et de l’avocat. Ces matières grasses contribuent à réduire l’inflammation, la formation de caillots sanguins et le durcissement des artères du cerveau.

Pommes

D’après des études menées sur des souris, consommer une pomme ou deux par jour permet d’aiguiser la mémoire.  Des chercheurs de l’Université du Massachusetts Lowell ont découvert qu’un régime alimentaire qui comprenait du jus de pomme – l’équivalent de deux verres de 8 onces de jus de pomme ou de 2 ou 3 pommes par jour – permettait d’accroître la production d’acétylcholine dans le cerveau, favorisant une meilleure mémoire dans les tests de labyrinthe.  Les scientifiques soupçonnent que ce sont les antioxydants contenus dans les pommes qui sont responsables de l’amélioration des capacités cognitives et de la mémoire.

Fer

Une carence en fer (p. ex. un faible taux de ferritine dans le sang), même en l’absence de véritable anémie, peut altérer la concentration et la mémoire chez les enfants et les adultes.  Le fer amène l’oxygène aux cellules du cerveau; il sert aussi à fabriquer les neurotransmetteurs jouant un rôle dans la concentration et l’apprentissage.

La viande rouge, les céréales pour petit-déjeuner enrichies, le pain de grains entiers, les fruits séchés, les haricots, les légumineuses, le tofu et les noix sont de bonnes sources alimentaires de fer.  Les femmes qui ont leurs règles et les végétariens devraient prendre tous les jours un supplément de multivitamines et de minéraux pour satisfaire leurs besoins quotidiens en fer.


Copyright © Leslie Beck, 2015.


Leslie Beck, une nutritionniste, est l’auteur de 12 livres best-seller sur la nutrition et la santé. Elle écrit une chronique hebdomadaire dans le Globe and Mail et est une collaboratrice régulière de CTV News. Basée à la clinique Medisys à Toronto, Leslie propose un coaching individuel sur l’alimentation, des menus personnalisés et des recommandations en s’appuyant sur des faits au sujet de l’utilisation de suppléments nutritionnels.www.lesliebeck.com.

 

 

Other articles you might like

 

 

 

 

Prenez le contrôle de votre futur

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Send this to friend