lire l'article biographie

La Dre Vivien Brown est vice-présidente, affaires médicales et elle est reconnue comme étant un chef de file dans son domaine en tant que médecin de famille d’exception, en plus de faire figure de pionnière en matière de sensibilisation des enjeux de santé des femmes à l’échelle nationale et internationale. Elle a été nommée Médecin de l’année en 2012 par l’Ontario College of Family Physicians. La Dre Brown a mis sur pied et dirige une initiative stratégique chez Medisys qui vise à promouvoir la santé des femmes.

Hide

Prise de poids et désir sexuel; une relation de cause à effet?

Medisys

La recherche suggère que le surpoids peut avoir une incidence sur votre libido.

Selon une étude de l’Université Duke, jusqu’à 30% des personnes obèses qui cherchent de l’aide pour contrôler leur poids ont indiqué des problèmes d’appétit sexuel, de désir, de performance ou des trois. Ces problèmes peuvent être attribués à des conditions physiques qui coexistent avec l’obésité.

Les hommes en surpoids sont plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile.

Une étude australienne a révélé qu’une perte de poids de 5% à 10% sur une période de deux mois a amélioré la fonction érectile et l’appétit sexuel chez les hommes obèses ayant le diabète. 1

«Les conditions médicales telles que le taux élevé de cholestérol et la résistance à l’insuline (un indicateur précoce du diabète de type 2) ont la capacité d’influer sur la performance sexuelle, ce qui affecte le désir, en particulier chez les hommes» explique Andrew McCollough, M.D., directeur de la santé sexuelle et de l’infertilité masculine au NYU Medical Center à New York.

 

«Nous commençons à voir que la largeur des vaisseaux sanguins menant au clitoris (la zone du vagin la plus étroitement liée à la réponse sexuelle) chez les femmes est affectée par le même type de blocage qui influe sur le flux sanguin vers le pénis», explique Susan Kellogg, Ph.D., directrice de l’institut de la santé sexuelle et pelvienne de l’Hôpital universitaire de Philadelphie.

 

Plus vous avez de graisse corporelle, plus vos niveaux de SHBG (protéine porteuse des stéroïdes sexuels), une substance chimique naturelle de l’organisme, sont élevés.

Il est bien nommé parce qu’il se lie à l’hormone sexuelle de la testostérone. Les médecins estiment que plus la testostérone est liée à la SHBG, moins il en existe pour stimuler le désir.


 

 

Other articles you might like

 

 

 

 

Prenez le contrôle de votre futur

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Send this to friend